Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Bar de la plage > Poèmes de la Fronce
Poèmes de la Fronce -1- 2  
Auteur Message
Joaquim le récuré
Joaquim le récuré
Déconnecté
Inscrit depuis le :
13/02/2012
Posté le 23/09/2019 à 19:44:51 

En réponse au triste ladre qui m'a envoyé un faire-part pour une sauterie publique, annonçant l'horreur, je dépose ici un livre bleu aux coutures d'or orné d'un fermoir en forme de Lys, afin que mes compatriotes puissent y écrire eux aussi un poème qu'ils vous dédicacent.

En espérant que cela vous plaise.
Noire
Noire
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/03/2019
Posté le 23/09/2019 à 19:51:38 

Mais...
Ce n'est pas un concours, ça ! Il y a menteriiie et tromperiiiiie ! Je me sens spoliée. Arnaquée. Abusée, même, mais en tout bien tout honneur. Hihihi !
Je proteste, et pas qu'un peu. Rappelez moi de ne jamais faire appel à un squelette pour organiser un grand jeu. Surtout quand il ressemble étrangement à Walter.

Monsieur le... Vous avez un poste n'est-ce pas ? Attendez, je consulte mes fiches. Monsieur l'Intendant ! On ne vous donne pas six pièces d'or par jour pour que vous déposiez un livre vierge comme une adolescente de quinze ans. Nous voulons des paillettes ! De l'engouement ! Des règles, des lots, un classement, des invités, une invasion barbare... Hum, je m'égare. Hihihi !

Je vous somme... Non, trop direct. Je vous inciiiiite à faire mieux ! Je vous inviiiite à mettre en place une petite animation dans les règles de l'art, afin de maintenir la réputation de notre bonne vieille ville de Port Louis, Maitresse des Réceptions et autres réjouissance de l'ile !
C'est un monde quand même... un livre. UN LIVRE !
Joaquim le récuré
Joaquim le récuré
Déconnecté
Inscrit depuis le :
13/02/2012
Posté le 23/09/2019 à 20:16:24. Dernière édition le 23/09/2019 à 20:20:25 

*Regarde la fille jaboter et se dit à lui même: "six pièces d'or c'est bien peu, et malheureusement pas assez pour soudoyez quelques voyous qui vous apprendraient la hiérarchie", mais ne dit mot*

Soit ! Puisque il en est ainsi, je reprend mon bien, j'irais y faire des croquis de quelques catins qui poseront le con à l'air dans mon salon un soir de mauvais temps.

*Récupère le livre*

Donc ! Faisons le en spectacle si vous aimez tant vous pâmer !

J'annonce ici le concours du plus beau mot, de la plus belle virgule.
La longueur est libre mais la rime obligatoire, en réponse au poème de notre cher interlocuteur.

Il n'y a pas de limite de poème par participants mais chacun devra attendre d'écouter celui d'un autre pour riposter de plus belle si l'envie l'en prenait.

Les trois plus belles œuvres seront retranscrites par le prêtre de Port Louis, éditées et traduites en vieux latin pour être gravées dans la pierre de l’Église. Faisant foi de la réponse d'une nation envers les menaces proférées par l'Engeance, en ce lundi 23 septembre 1719.

Le premier gagnera quelque tranches de lard supplémentaire aux rations de midi.
Noire
Noire
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/03/2019
Posté le 23/09/2019 à 20:22:29 

Ouiiiii !
Voilà, c'est bien mieux ! J'ai bien fait de voter pour vous, finalement. Hihihi !

Alors je me lance. Mais sachez que je pratique la rime muette.
Et notez le petit 5/7/5, c'est un style que je viens d'inventer. Mon génie bouillonne et déborde, je ne puis le contenir plus longtemps !

"Ombre parmi les ombres / Le vent porte ses paroles / Un ennui profond"
Joaquim le récuré
Joaquim le récuré
Déconnecté
Inscrit depuis le :
13/02/2012
Posté le 23/09/2019 à 21:01:09. Dernière édition le 23/09/2019 à 22:29:05 

*Applaudit le premier passage et s'exclame après la demoiselle, alléché lui même par le rab de lardon qu'il a promis*

Ahemmm !

Qui rit trop, pète
et qui menace grimace.
Un lourd châtiment vous guète,
auquel il vous faut faire face.

Soyez assuré monsieur,
que le mot est passé,
j'ai ordonné aux vieux,
aux petits et ainés,
de s'armer de bâtons,
de pailles et de cravaches

je m'en remets à eux
pour vous donner la fessée.
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 23/09/2019 à 21:36:21 

Moi moi moi !
J'me suis beaucoup creusé la tête en p'us !

hem hem...

Monsieur l'Ongeônce, Capitaine des pirates,
Et des mauvais coups,
Même si tout l'temps ça râte
Et qu'il s'passe wallou...

Pas la peine de m'nacer,
Aucun risque d'nous effrayer
Surtout qu'les pirates on l'sait, ça roupille la tête sur l'oreiller.

Par cont' si vous êt' p'us fatigués
Et qu'vous cherchez comment vous occuper
Utile ou pas,
R'gardez donc vot'courrier et commencez par répondre à tout ça !

Tadaaaam !
J'ai gagné le jambon pour Tambouille ?
Joaquim le récuré
Joaquim le récuré
Déconnecté
Inscrit depuis le :
13/02/2012
Posté le 23/09/2019 à 22:27:40. Dernière édition le 23/09/2019 à 22:29:32 

*Tape dans le dos du jeune ôte-bite*

Bien joué gamin !
Pas sûr pour le jambon, mais continue comme ça, t'as l'âme d'un ménestrel de grands banquets !
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 24/09/2019 à 13:58:14. Dernière édition le 24/09/2019 à 14:05:05 

Parfumeur de bordée, Pirate à tes heures perdues,
Ta mer est tellement salée, que le fond y est hors de vue ;
Mais derrière ton franc-parler, et tes visions de peu de vertu,
On sent que l’encens vous monte au nez, comme il l’est monté à Dudu ;

Néanmoins cher Capitaine,
Homme de peu de passage,
Nous n’avons pour toi ni peur ni haine,
Devant ce pauvre babillage.  

Aussi en fait de bastingage,
Accoude toi donc à tes pensées,
Mais va donc te rhabiller,
Verser encre pour toi est gaspillage !

Discourons donc si tu y tiens,
Ubuesque chef de vaisseau;
Boulimique avaleur de parfum,
A l’haleine putride de crapaud;
Laisse là néanmoins exigences,
Appâts espoirs et rêves enfouis;
Inique menace sans substance,
Si tu débarques, on te maudis.
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 27/09/2019 à 15:21:12. Dernière édition le 27/09/2019 à 15:30:15 

*Devant le silence pesant, Jax revient et redépose des vers sur le chaier. Le crissement de la plume semble faire beaucoup trop de bruit dans cette ambiance sépulcrale, comme il en serait lorsqu'on gratte du papier dans une cathédrale*

Et où se cache-t-il donc, cet équipage fringant,
Tout feu, tout flamme,tout fier, debout comme Artaban?
Balbutiant mercenaire, ou homme de peu de couilles? 
A prendre par l'arrière, par peur finir bredouilles,
Heu-là les moins nombreux, défenseurs seulement? 

Ah, sont ils fiers d'action, en guise de victoire,
Louer putes et bouteilles, pour un malheureux soir?
Ollondais courageux, vous voilà bien maudit
Raillé par les cieux, de subir des bandits
Si tant est qu'on appelle ainsi, pauvres et minables couards?

Orateurs de poussière, balayé par le vent,
Noyés bientôt de bière, s'en iront gentiment;
Si seulement pourtant affrontaient de vrais troupes
Et pas les quelques braves qui tiennent encore l'étoupe!

Taillaud, hardi, pirates! vous triomphez sans gloire
Alors que les hollandais subissent déjà chaque soir!
Iniques vainqueurs vaincus, cachez vos ritournelles
Tout votre crew pour ça, est ce bien action belle
?
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 27/09/2019 à 15:27:30 

J'vais 'core perdre ! I'sont trop bien vos poemes m'sieur Jax grand Poto Bourré !
Si vous gagnez l'jambon, est c'qu'vous voudriez aps l'offrir à Tambouille ?

Le paaauvr' sinon, il le voulait VRAIMENT.
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 30/09/2019 à 16:47:31 

Où donc est-il celui là,
Utopiste libertaire, au bandeau de couleur de suie,
Puriste éphémère des ébats,
Suceurs des faveurs de belles de nuit? 

Silencieux capitaine pirate,
Pourtant nulle trace de ta réponse? 
Ulu-lera tu enfin semonce, 
Ou ta plume reste timide et plate? 

Violette et sa Savonnette
Violette et sa Savonnette
Déconnecté
Inscrit depuis le :
12/08/2007
Posté le 01/10/2019 à 01:20:34 

*Violette ne comprends pas tout mais réclame de jouer elle aussi*

Moi aussi j'sais faire des poèmes !

*prend sa respiration et se met à déclamer fièrement*

Oooooh capitaine, mon capitaine, 
Tu n'es pas le croque mitaine, 
Tu n'es pas non plus une baleine, 
Ni un mouton plein de laine, 

Non non tu as un beau bateau,
Tu vogue sur l'eau, 
Gronde les matelots,
Et montre tes biscottos !

Tu préfères rester sur la Chimère, 
Tout seul avec tous tes frères,
Alors que vous avez un beau repaire
Où on allume jamais la lumière !

Oooooh allez capitaine Engeance 
Laisse nous une chance 
Fait nous confiance, 
Partez donc en vacances. 

Laissez nous juste les clés, 
Une petite carte pour y aller, 
N'oubliez pas de laisser le goutter, 
Et on pourra le garder ! 



Red Frag
Red Frag
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/04/2014
Posté le 01/10/2019 à 20:32:16 

O grand jamais le repaire ne sera ouvert
A des protestants parés de bleu corsaires
Et encore moins à de jeunes goélettes
Arboreraient-elles la grand voile violette
Violette et sa Savonnette
Violette et sa Savonnette
Déconnecté
Inscrit depuis le :
12/08/2007
Posté le 02/10/2019 à 00:49:08. Dernière édition le 02/10/2019 à 01:14:07 

Oooooh M'sieur Frag,
Toi qui va sur les vagues, 
T'as du faire des zigzag,
Parce que tu fais de bonnes blagues !

Tant pis pour les voilettes violettes
J'ai d'autres idées chouettes, 
On pourrait venir en brouette
Avec les allumettes !

Sans oublier les poupées 
Et les ballons pailletés 
Et les copains hollandais 
Et en arrivant on chanterait.

On ferait ensemble des jolis dessins 
Sur un joli parchemin 
Avec des petits lutins,
Oh et sans oublier les pinguins ! 

Et bien sûr les copains anglais, 
Ils apporteraient le thé, 
On jouerait aux fées,
Et tout le monde rigolerait.
Rodrigo
Rodrigo
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
28/06/2007
Posté le 08/10/2019 à 09:45:34. Dernière édition le 09/10/2019 à 11:26:33 

"Violette,
la voilà de retour,
Comme la team rocket,
Pour tenter de nous jouer un mauvais tour?

Croirait elle?
elle se perdrait en route,
Fabulerait elle?
Sans aucun doute,

User des mots,
Tout un art,
User de trop,
la Fronce accouder au bar,

Peuvent ils venir chez nous,
palabrer sous tant de certitude,
palabrer sous tant de mou,
Peuvent ils, sous tant de plénitude?"
Violette et sa Savonnette
Violette et sa Savonnette
Déconnecté
Inscrit depuis le :
12/08/2007
Posté le 09/10/2019 à 02:06:52 

Rodrigo, ooooooooh Rodrigo, 
Yen a qui disent tiens v'la le gigolo, 
D'autres oh c'est l'autre zigoto, 
Mais moi j'trouves que c'est un rigolo. 

Il paraît que c'est un chasseur, 
Il ramène ses proies à ses soeurs !
Mais moi j'sais que c'est un chanteur, 
C'est sûr il a bon coeur ! 

Rodrigo, ooooooooh Rodrigo,
Promis je toucherai pas aux lingots, 
Je ferai même pas de rot, 
J'serai sage comme un asticot !

On dira pas que t'as ouvert la porte 
Rien que moi et ma cohorte. 
On pourrait faire en sorte 
De jouer, chanter, danser, et que rien ne sorte ! 



Rodrigo
Rodrigo
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
28/06/2007
Posté le 09/10/2019 à 11:26:11 

"Cette petite Violette,
autour d'elle tant d’interrogation, 
Viserait elle aussi bien les têtes,
Que les inavouées passions?

Chasser, Chanter, Tuer, Danser,
Cela va de paire en paire,
Latino pirato gigolo des plus beau,
Nada est de trop pour le Chasseur de la Chimère,

Voilà cependant qu'elle attire mon attention,
Petite fille mais grandes rimes, cocktail de sensations
Arrivera t elle à soutirer les bébés roses de Jacquot?
Pourvu qu'elle y arrive aussitôt!

Muy bien, elle ne touchera point aux autres boissons
Magots, filles, ors, alcools et autres richesses,
Je te laisse nous divertir, fais nous rire à l'unisson,
Il y a plusieurs façon pour donner vie à l'ivresse!"
Cornan, le Mandale-ou-rien
Cornan, le Mandale-ou-rien
Déconnecté
Inscrit depuis le :
23/02/2010
Posté le 09/10/2019 à 13:29:26. Dernière édition le 09/10/2019 à 13:30:57 

Bwarg, pirates etre mauviettes
Eux avoir peur de ouvrir leur repaire
Normal, eux etre vilains grabataires
Ou alors eux avoir toute petites quequettes !

*Il fait relire son oeuvre magistrale à la petite Violette et la clou sur le mur de l'Auberge.*
Rodrigo
Rodrigo
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
28/06/2007
Posté le 09/10/2019 à 13:45:09 

"Pirates nous avons la tête sur nos épaules,
Pourquoi ouvririons nous nos repaires à l'ennemi?
La folie, l'ennui, le dépit que tu frôles,
secoue toi la tige et regarde ce qui s'en suit.

L'Antre n'est pas une fente telle la fleure bleue
Diantre nous parlons là du plus riche de tous les lieux.
Entre toutes les cités, les secrets jusque dans les cieux,
Centre de toutes les attentions aux intentions des belliqueux.

Réalité est que rien n'est éternel,
Peut être qu'un jour nos portes s'ouvriront,
Mais nous protégerons notre maison
Contre tous ceux qui y sont infidèles...

Par le feu, la lame, la magie, le démon,
Prends garde Cornan car très vite tu demanderas pardon,
T'as déchéance sera la plus grande parmi les tiens,
Car l'illusion de ta grandeur sera la première à prendre fin."


*L'accroche au dessus du papier de Cornan*
Cornan, le Mandale-ou-rien
Cornan, le Mandale-ou-rien
Déconnecté
Inscrit depuis le :
23/02/2010
Posté le 09/10/2019 à 13:56:04. Dernière édition le 09/10/2019 à 14:04:07 

*Le barbare n'aime pas qu'on lui passe dessus...
Il abat le mur d'un coup de poing pour que plus personne ne puisse accrocher un poeme tout en s'assurant que le portugais ne puisse plus rien reparer. Dans un meme temps, il en profite pour pisser sur le manuscrit de Rodrigo pour indiquer que cet ancien mur est SA propriete. Il constate que Cendre fait de jolis symboles sur le sol...*
Jax Chiryacht
Jax Chiryacht
Déconnecté
Inscrit depuis le :
03/03/2019
Posté le 09/10/2019 à 14:00:02. Dernière édition le 09/10/2019 à 14:07:39 

J'ai juré, j'ai juré j'ai juré,
Sur la vie d'ma mer, La vie d'ma mer, la vie d'ma mer, 
Voilà donc qu'on en vient à causer, 
Le ver est dans le fruit, et tout est fruit des vers! 

Quand donc escomptez vous venue?
Bandeaux noirs de peu de foi, 
Pirates de peu de vertu, 
Mise a part pour sûr Madre


Anna?

Serez-vous guidé par la providence, 
La chance portera-t-elle vos bras, 
Ou bien souffriez vous qu'Engeance, 
Craigne nos murs et nos coutelas?

Nos bateaux arment boulets et grappins, 
Gréements secrets et cordages, 
La volonté de Fronsse est d'airain, 
Et nos matelots s'arment de courage!

Hardi pirates menaçants, 
On vous hait comme on hait le félin!
Et tel le chasseur la Fronsse vous attend, 
Armés de piques, faites de fer comme de parchemin!





*tente d'accrocher le papier sur un débris, puis, devant l'échec, choisi d'en faire un bateau en papier qu'il pose sur les decombres.*
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 09/10/2019 à 14:08:51. Dernière édition le 09/10/2019 à 14:09:03 

Han mais m'sieur la Montaaagne !
Hé c'est quoi ça ? D'la peinture ou du mazoute ?

*Cendre trempe un bâton dedans et écrit en grande lettre poisseuses sur le sol*






Je veux le gigot !

C'est pas pour moi c'est pour Tambouille, mon chiot.
Quand on sera grands,
Et même avant,
On trouv'ra l'Antre des Pirates.
Tuteur qu'ça sert à rien qu'tu t'carapates !
Ouvrez nous ! Ouvrez nous !
On a pas peur de vous !
Rodrigo
Rodrigo
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
28/06/2007
Posté le 09/10/2019 à 14:43:43 

"Jax il y a peu je t'ai vendu un collier,
mais je ne peux te vendre du rêve,
la coalition des mots vous y excellez,
mais l'éloquence j'en suis la sève,

Cendre, le petit gamin de la grotte du Dragon,
Certes tu souhaites découvrir notre repaire,
mais pour quoi y faire? Tu t'y perdrai mon garçon,
A y revoir un horizon, tu n'y serai plus comment y faire.

La plume et plus forte que l'épée,
Cornan en est la preuve,
Détruire parce que le barbare est vexé,
aucun mur ne mettrait un portugais à l'épreuve."
Calica
Calica
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 09/10/2019 à 15:06:14. Dernière édition le 09/10/2019 à 15:06:38 

Passe par là pour lire les petits poèmes et voit Cornan faire son Cornan.
En gros, il n'y a plus de mur !
Les lettres sont par terre.

Se dit que Violette va surement être triste.
Calica commence donc à fredonner un petit air, claque des doigts, commence à marquer le rythme avec une jambe puis remue son postérieur.

"
De do do do, d
e da da da,
De do do do, on chante comme ça,

De do do do, de da da da,
De do do do, on danse comme ça,
"

Prends les mains de Violette pour la faire danser avec elle.

"
De do do do, de da da da,
De do do do, ces pirates là,

On y arrivera, on les pend'ra,
Même Madre Anna, faut avoir la foi,

De do do do, de da da da,
De do do do, et ce jour là,

On criera tous hourra, on fêt'ra ça,
Lapinou et toi, aurez plein de chocolats !
"
Violette et sa Savonnette
Violette et sa Savonnette
Déconnecté
Inscrit depuis le :
12/08/2007
Posté le 10/10/2019 à 00:04:32. Dernière édition le 10/10/2019 à 00:12:38 

Violette rigole, heureuse de voir cette ambiance festive et danse avec Calica, reprenant sa chansonnette et essayant de bouger des fesses comme elle. 

De do do do, de da da da,
De do do do, on aura du chocolat ! 

Cornan a encore fait le gros bêta 
Lui c'est des salsifis qu'il aura !

De do do do, de da da da,
De do do do, qui va là ?

C'est un pirate qui passe par là, 
Mais heureusement y'a Calica !

De do do do, de da da da,
De do do do, elle tire comme ça ! 

Y'a des pirates cachés là 
Mais heureusement ya mamie Irina !

De do do do, de da da da,
De do do do, elle les savonna ! 

De do do do, de da da da,
De do do do, voilà on fait la fiesta !
-1- 2  

Le forum > Bar de la plage > Poèmes de la Fronce


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés