Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Port Louis > Splendeurs et misères d'un Grand d'Espagne
Splendeurs et misères d'un Grand d'Espagne  
Auteur Message
don Juan de Montalvès
don Juan de Montalvès
Déconnecté
Inscrit depuis le :
05/01/2007
Posté le 26/05/2020 à 19:32:14 

Montalvès avait gagné; vaincus ses ennemis, fais plier les "grands fauves" à ses volontés de réforme tout en ayant élevé sa propre gloire !

Le Marquis - intendant incontesté de Port-Louis - lançait son cheval au grand galop sur les collines verdoyantes de la campagne de Port-Louis, avalant les distances tel un hussard, sabre au clair. Il tenait son bâton d'intendant empoigné dans son gant de soie, pointant la silhouette de la ville qui se découpait sur les eaux azurés. Sa perruque blonde portée par le vent, le marquis s'était élancé vers son destin, sa gloire et sa fort...

- Caro Signor de Montalves ! Ne PAS bouger, si, mille grazie ?! Tenez la pose per favore

Montalvès toussa, rabattit les boucles de sa perruque sur ses épaules et se raidit sur son cheval de bois, tenant son bâton d'intendant de manière nonchalante tout en surveillant du coin d'un oeil inquiet, le gamin que l'on avait suspendu au dessus de lui, habillé en angelot et tendant un couronne de lauriers sur sa tête...


Le peintre, venu du continent, s'échinait à peindre de la manière la plus élégante possible toute la "magnificence" voulu par son riche commanditaire. Celui-ci approchait son pinceau délicatement de la toile lorsque l'on entra en trombe dans le cabinet du marquis, toute porte ouverte, tandis que l'artiste traçait, sous la stupeur un gros trait rouge à travers tout le tableau. 

- Ma guardate cosa avete fatto zucconi ! Le peintre jeta ses pinceaux à la face des valets qui apportaient un courrier urgent.

- Qu'est-ce ? S'enquit Montalvès, juché sur son chevalet de bois.

- C'est un message urgent de la part du nouvel éclaireur...Cendre.

- Cendre...*s'interrogea l'Intendant* comme Cendre...l'enfant donc...

- Oui, monseigneur...c'est un rapport d'éclaireur sur la route de New Kingston, signé par...Cendre.

- Donnez-moi ça ! 

Sans quitter son cheval de bois, Montalvès posa ses petites lunettes rondes sur le bout de son nez et déplia la missive recouverte d'une large écriture ponctuée de dessins.

Spoiler
Choeeeeeer Môoossieur d'Montalves d'la Molle-Fesse,

j'ai bien ouvert l'oeil, vu qu'moi j'en ai deux pas comm'Tuteur. Enfin lui même il en a deux 'cause que j'y en ai trouvé un figurez vous au Jardin mais i'prefere le garder en poche, sur'ment pour mieux surveiller c'que y'a d'dans. Avar'comm'vous êt', p't'êt' que c'ça qui vous faudrait ! Un oeil en poche comm'ça ça surveill'rait bien vos sous qu'vous essayer d'voler aux enfants !

Ha pardon c'pas d'ça que j'voulais écrire.
J'recommence pas hein, j'continu plutot.

Alors qu'ce soir sous les étoiles on marchait dans les haut'herbes de quand on sort d'Port Louis, on a aperçu deux espece de français mal fagotés 'vec des bonnes tête d'avis placardé là, vous voyez l'genre ? Qu'ça s'voit qu'ils viennent d'arriver t qu'leurs habits i'sont même pas z'usés aux coudes pis au g'nou. Bon, i'avait l'air d'dormir comm'ça dans l'herbe. Y'en avait un même i'avait du s'cacher d'un p'tit oiseau noir 'cause qu'il y'en avait un pas loin. J'ai tapé FORT dans mes mains et i's'est envolé. Et Chiki a râlé d'comm'quoi il en avait b'soin pour ses soupes.

J'y ai dit mais non, viens, on avance et surtout on ouvre l'oeil !
Qu'ça tombait hyper bien 'cause que si on avait pas r'gardé où qu'on marche j'me s'rait cognée d'ssus c'type là, l'anglais qui vole tout l'monde. Borat ! Il était pile pas loin de Port Louis, genre qu'de là où on était on voyait la 'tite tour. Pas la grande pour faire la bagarre et jouer à CHAT C'EST TOI QUI Y'EST sur des tapis volant hein. La 'tite qu'on peut même pas entrer d'dans.

Sans trébu.. trib.. trubuch... Sans tomber, j'l'ai enjamber sans l'reveiller et pourtant j'avais bien envie d'inspecter un peu ses affires vous voyez ? Pour mes enquetes d'enqueteur. Mais j'me suis dit Avonss Sondr ! On l'a pas l'temps ! Alors j'ai avancé et HA ! J'ai vu Chiki ! Mais c'tait normal, on s'suivait. 'fin lui surtout et des fois j'devais voir où il est des fois qu'on passait par une porte et qu'il trouv'p'us la poignée.
Chiki i'est très fort pour jouer à la dinette et faire d'la soupe, mais des fois ça s'voit qu'il s'balade tounu sous son pagne.

Heureus'ment, on a pas trop croisé d'porte. A un moment on est entré dans un grotte ! C'est une graaande cavern'mais à part des 'tites chauves souris on a rien vu. Mais pour faire plaisir à Chiki, Tartine a mangé que deux chauv'souris et l'aut'on l'a gardé pour les soupes de Chikikichou. Tartine c'mon dragon.
J'ai bien fait d'en tuer une chauve souris, elle s'étranglait 'vec trois pieces d'or ! C'est à moi maint'nant !
Et aussi en sortant d'la caverne quand on marchait dans la foret, j'ai vu un crocodile ! On l'a étourdit 'vec des coups d'batons chiki et moi. Il arretait pas d'dire "Joli sac pour mettre choses dedans" mais j'vois pas trop 'rquoi qu'on devrait s'balader 'vec une carcasse qui pue. j'ai juste prit une dents pour la preuve ! Mais apres j'avais plein du sang sur les mains et sa poisse !
Apres j'ai vu Chiki ! Encooore t'allais 'mdire hein d'la Molle-Fesse ! Mais c'tait quand i'chassait un 'tit sanglier !
Et en suivant l'sanglier on a vu la place du haut d'la falaise.

On a bien vu l'Crâne qui fiche la trouille aussi.
Et une hollandaise blonde qui bronzait sur'ment. Elle c'tait Alvida la terrib'. J'trouve qu'ça fait un peu nouille de s'app'ler d'un adjectif vous trouver pas ? Machin la TERRIB' ! Bidule le Costaud ! Truc la fesse molle.. Ha non ça c'vous. PARDON.
J'm'en voudrais d'vous manquez d'respect quoi.
C'pas mon genre.

Mais c'pas tout !
On a r'prit la route sans rien dire pour bien pas s'faire voir d'personne.
Tell'ment bien que 'javais encore perdu d'vue Chikikichou !
J'avais ultra envie d'l'appeler fort mais j'voulais pas m'faire entendr'd'autres gens qui s'raient pas Chiki.

J'ai voulu m'cacher dans un buisson pour l'attendr'qu'il vient. Mais beeeh c'tait l'buisson d'Bayou des Vers à soie.
En plus un 'ptit phacochère en est sorti en couinant.
Cuilà j'l'ai laissé filé, i'd'vait d'jà bien avoir passé une mauvaise journée...

Final'ment, en ouvrant l'oeil j'ai r'trouvé Chikikichou dans la cabane et là d'puis qu'on a fini d'jouer à cache cache j'suis bien installé dans la cave pour vous écrire une lett'.

Vous voyez ?
Vous avez raison d'EXGI.. d'exig.. d'eziger ! De VOULOIR M'OBLIGER à vous obeir.
ça marche hyper bien.

j'serai vous j'continu.

Cendre.

Montalvès finit la lecture de la lettre, la replia puis enfonçant son poing dans son menton, les yeux plissés, il murmura...

"C'est bien un rapport de l'armée de pillage en route pour New Kingston...mais...Non, il doit s'agir d'un code...peut-être qui si l'on retient les premières lettres de chaque phrases...ou alors le sanglier représente un Anglais..."

Trépignant sur son cheval de bois, agitant la lettre dans son poing, il s'époumona : "Faites venir le Maître-espion du décodage du contre-espionnage  !!!"
Cendre
Cendre
Déconnecté
Inscrit depuis le :
22/04/2019
Posté le 26/05/2020 à 21:38:30 

Un peu plus tôt dans la soirée...

"Comment ça écrivez moi c'que vous voyez ? I'm'a pri'pour sa bonniche c'Montalfesse !? Haaaaa i'veut qu'j'y dise qu'est c'que j'vois hein ? I'va voir.. i'va bien bien bien voir..."
 

Le forum > Port Louis > Splendeurs et misères d'un Grand d'Espagne


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés