Faux Rhum Le Faux Rhum Faux Rhum  

Le forum > Port Louis > PILLAGE : Votre ville a été pillée par les Anglais !
PILLAGE : Votre ville a été pillée par les Anglais ! -1- 2  
Auteur Message
Information Liberty
Information Liberty
Déconnecté
Inscrit depuis le :
10/10/2006
Posté le 07/06/2020 à 22:00:02 


Pillage de votre ville par ces maudits ANGLAIS !



Ils ont mis la ville à feu et à sang et vidé les caisses de la ville !


Messages des pillards :

Pierrette dans la lune : Les pirates sont mes nouveaux copains, chouette !

Le Capitaine Hardrock : On est venu, on a vu .... on a vingts culs ?

Le tartare : Bweuarh!

Drum Unboncoup : J'ai entendu parlé d'un traité de paix. Ca se passe ou ?

La sagesse : : Marquis je vous le dis, point d'honneur il y aura à rompre ce traité !

Le Corbeau : *déguisé en buisson*

Monsieur Jourdain : Beau Marquis, vos beaux yeux me font mourir d'amour !

L'Inattendue Banane Masquée : attention de ne pas marcher sur une peau de justicière banane !
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 07/06/2020 à 22:02:56. Dernière édition le 07/06/2020 à 23:34:30 

07/06/2020 21:42 - La Mauvaise Foi  :  [M] [S] Oyez, oyez! La troupe de théâtre de New Kingston est dans la place! Soyez nombreux, badauds, pour assister au spectacle!


Ten fut la première à voir et entendre la troupe s'installer. La représentation allait pouvoir commencer...

Sita LeRoy
Sita LeRoy
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 07/06/2020 à 22:09:41 

Dulcina et Ching se regardent complice. Face à elles la foule de badaud prend place. Tout est prêt, le spectacle peut commencer. Ses compatriotes sont en place derrière le rideau et attende le tombé de l'étoffe. Avant de revêtir son costume la japonaise annonce d une voix forte a l assistance :

- "Lanterne, silence , ça joue !"
Noire
Noire
Déconnecté
Inscrit depuis le :
07/03/2019
Posté le 07/06/2020 à 22:13:25 

Oh. Les anglais ont brûlé, saccagé, tué et violé. Original.
Vivement que Madame Dulcina nous explique que c'est totalement différent. Hihihi !
James
James
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 07/06/2020 à 22:13:41 

Un sourire suffisant collé à son visage, Don James de Montalvès, désormais coiffé d'une perruque que lui-même qualifierait d'extravagante, s'avance lentement vers un petit guéridon, où sont posés une lampe tempête, un encrier, une somptueuse plume noire et un parchemin modeste, quoique enluminé de quelques motifs sur ses extrémités. Il s'asseoit sur son fauteuil, bien rembourré et confortable et d'un geste appliqué, il vient rayer la feuille de l'encre, fronçant les sourcils à l'écriture d'un mot, souriant à un autre.
 
Son travail accompli, Don James de Montalvès laisse échapper une expression satisfaite, alors qu'il signe avec assurance le document en imitant l'écriture de l'intendant français. James avait pris soin de reproduire soigneusement celle-ci, avant de se retourner vers la foule, et de s'adresser à elle avec son meilleur accent français :
 
- Ces vils serviteurs de la couronne anglaise sont une terrible plaie. Impossible de gagner un combat équitable avec eux, et ne parlons pas de la fourberie, domaine qui leur est propre. Ces rejetons du diables ne peuvent donc être matés par la force brute, qu'il en soit ainsi ! Moi, Don Juan de Montalvès, serait le premier Grand Intendant Port-Louisien à utiliser la ruse contre ses sois-disants créateurs, les brittons de New Kingston !
 
Puis il brandit le document à la vue de tous
 
- Par ce traité, les britaniques ne pourront ainsi porter la main sur nos possessions, ni sur les hommes et les femmes qui les gardent ! Ainsi ai-je parlé. Ces...
 
Il tord sa bouche en une grimace improbable
 
- ... angluishe, entravés par leur fierté, ne pourront concevoir notre plan. Comment oseraient-ils, si respectueux de leurs paroles, s'attaquer à une nation qu'ils ont juré de laisser en paix ! Ha, sacré peuple, toujours aussi respectable !
 
Éclate de rire, imaginant le véritable intendant prononcer de telles paroles. Puis se dirige vers les coulisses, ricannant : 
 
-Ah... ce sens de l'honneur. Bon, je dois m'apprêter à des activités plus intéressantes et plus françaises que la traîtrise, moi. Comme boire un verre de rouge, j'ai ouï dire que les derniers arrivages avaient un goût somptueux. Ou alors... oui, faire des plans d'attaques. Oh voyons, c'est à une mule comme le général de se charger de tels tâches... Où est encore passé cette jeune sauvage... Calica, où êtes-vous ?
 
Cornan, le Mandale-ou-rien
Cornan, le Mandale-ou-rien
Déconnecté
Inscrit depuis le :
23/02/2010
Posté le 07/06/2020 à 22:15:29 

*Le barbare trouvait la couleur des bandeaux anglais vachement claire à Louis le Grand.*
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 07/06/2020 à 22:16:56. Dernière édition le 07/06/2020 à 22:19:20 

* Changement de décor, une fondu au noir, des hommes s'affairent puis la lumière à nouveau  *

Après un cours laps de temps Ching revient, très peu vêtue. On constate une ressemblance avec la belle et sensuelle Calica drapée dans une étoffe légère et aérienne. Ses longs cheveux sont attachés en une épaisse tresse et délicatement posé sur son épaule pour dégager et révélé son dos nu richement décorée par des bijoux.



Elle ne revient pas seul sur le devant de la scène, deux hommes l'accompagnent.

La décoration de la scène ressemble à une tour, avec les drapeaux espagnols érigés. Malheureusement les mannequins placés au centre de la pièce sont les représentants de l'Angleterre.

La jeune femme observe la situation tournant la tête de tout côté espérant voir quelque chose ou quelqu'un mais semble bien déçue de ne pas trouver d'espagnol et seulement des anglais. Elle regarde Kayvaan indécise quand à la conduite à tenir. Elle voit de loin l'intendant faire le tour de la tour et s'enfuir en courant, sans un mot. Elle pose un nouveau regard vers Kayvaan, croisant son regard, cherchant comment se dépêtrer de cette situation. Lorsque celui ci commence à attaquer les mannequins avec entrain, elle pousse un soupir et part à l'assaut également.
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 07/06/2020 à 22:18:57. Dernière édition le 07/06/2020 à 22:26:26 

* L'irlandaise regarde les figurants changer le décor. D'une mise en scène ressemblant grossièrement à une tour, l'endroit est épuré, et ressemble désormais à une place public, où les figurants font office de badauds spectateurs. Elle s'avance alors sur la place. La mixture qu'elle a appliqué sur ses cheveux la veille les a éclaircis, le résultat sera éphémère, mais suffisant pour la représentation qu'ils avaient prévue ce soir. A défaut de se résoudre à les couper, elle les a attachés de manière à ce qu'ils paraissent bien plus courts.
Mais ce qui marque le plus, c'est cette tenue de soldat français qu'elle a revêtue. Une épée à la main, empruntée à l'un de ses compatriotes, elle tente d'imiter, au mieux, la démarche de son personnage.



L'air hautain, sur de lui, le soldat français, dont la poitrine n'a pas été possible à cacher totalement malgré les bandes appliquées au dessous de la tenue, avance juste derrière Ching presque méconnaissable en Calica - il était difficile de lui ôter ses yeux bridés - , et prend la parole d'une voix qu'elle tente de rendre plus grave, bien que... nasillarde. *
 
Quoi? Comment ça, un traité caduque? Mais nous sommes venus vous aider, voyons! Cela ne se voit pas? Nous avons éliminé toute la racaille rouge de votre tour!!
J'exige un procès!! Lisez les petites lignes du contrat, voyons! 
 
* Elle prend une voix grave et exagérément provocatrice *
 
Vous n'allez tout de même pas mettre fin unilatéralement à ce traité qui nous protège ?
George
George
Déconnecté
Inscrit depuis le :
19/08/2010
Posté le 07/06/2020 à 22:19:11 

Mais... Cette pièce de théâtre! Ils violent des enfants, c'est horrible!
Voynich
Voynich
Déconnecté
Inscrit depuis le :
25/08/2017
Posté le 07/06/2020 à 22:24:39 

*Avec une voix d'outre tombe qui raisonne fortement, le spectre de Shadow s'exprime avec une grande fierté*

Bieeeen jouéééé les gaaaars !!
Calica
Calica
Déconnecté
Inscrit depuis le :
02/12/2011
Posté le 07/06/2020 à 22:25:18 

Qu'est-ce que je suis belle quand même...
James
James
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 07/06/2020 à 22:25:40. Dernière édition le 07/06/2020 à 22:30:31 

Les drapeaux du Roy flanquent les murs de Louis Le Grand. Don James de Montalvès, assis à son bureau dans la garnison, reçoit ce soir le mannequin à l'effigie de l'intendante anglaise, Ching Shih, indignée et fulminante. C'est ainsi que l'artiste qui a réalisé le mannequin au visage contrarié l'envisageait, en tout cas.
 
- Ma très chère homologue, tout ceci n'est que méprise, croyez-moi bien ! La tour était alors abandonnée, vestiges d'une invasion espagnole, quand nous avons jugé bon de la restaurer le lendemain pour vous en faire cadeau, naturellement. En voyant vos hommes se préparer à la reprendre, il fût alors évident qu'il ne s'agissait là que d'un énorme malentendu !
 
Frissonnant, il vient ramasser des enveloppes, toutes portant le symbole de l'intendance anglaise, et les montre au public... avant de les envoyer nonchalamment dans la cheminée.
 
"- Je suis navré de ne pas avoir reçu la moindre communication de votre part sur le sujet, Dame Shih. J'ai quitté les lieux en voyant vos troupes dans votre légitime tour par respect pour notre traîté, et non pas du tout parce que j'avais peur du surnombre ou d'assumer une quelconque erreur, loin de là !"
 
Se rasseyant, il soupire et prend un air contrit :
 
- Mes mains sont liés, vous en conviendrez. Je ne puis inculper mes hommes pour des crimes qu'ils n'ont point commis, je vous le redis. Nous n'avions aucun but offensif à votre égard, simplement une bonne entente que vous menacez de gâcher par orgueil. Il n'y a rien, je vous le répete, rien qui puisse laisser imaginer que notre présence dans votre avant-poste soit une action agressive ! Je nie cette accusation de tout mon coeur, très chère.
 
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 07/06/2020 à 22:28:30. Dernière édition le 07/06/2020 à 22:31:36 

Une nouvelle fois la jeune femme s'avance seule et courageusement au devant de la scène, faisant face à l’emperruqué Marquis, s'insurgeant de ses propos :



- " Marquis je vous le dis, point d'honneur il y aura à rompre ce traité. Puisque votre suffisance n'a d'égal que votre perfidie, je ne serais partisane de tout ceci. Excusez vous je vous en conjure, pour le bien de notre nation"
James
James
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 07/06/2020 à 22:32:16 

Don James de Montalvès avait écouté la proposition tout à fait raisonnable de l'intendante anglaise : un compromis pour éviter la rupture d'un contrat qui ne tenait plus qu'à un fil.
 
Mais enfin, c'est encore une fois de vostre faute ! Vous voilà à chercher le moindre prétexte pour retransformer nos relations en un véritable pugilat, fût-ce la récupération d'un bien fondamentalement vôtre ! Quelle honte !
 
Vous abandonneriez donc tout ce pour quoi nous avons pu oeuvrer, par instinct de destruction et pour étancher une soif de sang ? Me voilà surpris, où sont les pacifiques et charmants anglais qui se laisseraient marcher dessus ?
 
S'étouffant de rire à la mention d'un prêt de la tour Française
 
Céder Louis le Grand ? Mais voyons, nous n'avons même pas pris votre tour, nous... y faisions un tour, pour la débarasser de ces vils ibères ! En aucun cas, aucun, je ne ferais rentrer notre avant poste dans la solution de ce problème, parole de... hmm... marquis !
 
Avant de déclarer, d'un ton solennel
 
Venez-donc me rejoindre dans notre humble ville de Port-Louis. Nous y arrangerons les termes du traîté.
 
Puis en parlant plus doucement, mais toujours audiblement
 
Bien évidemment, cela n'arrivera jamais. C'est une simple manière de conserver le statu-quo, le temps que je puisse passer un accord monétaire avec les frères de la Côte pour nous débarasser de cette épine du pied ! Ah, que je suis un malin...
 
S'éloigne de la scène avec un rire qui se veut machiavélique
 
Kayvaan
Kayvaan
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
04/10/2015
Posté le 07/06/2020 à 22:33:36 

*applaudit vivement les comédiens*

Bravo ! Quelle maîtrise de la mauvaise foi ! On sent à quel point c'est naturel pour la comédienne !

On en serait presque à la renommer ainsi !
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 07/06/2020 à 22:34:30 

*L'irlandaise hoche la tete en ajoutant à la suite du Marquis si bien interprété*

Oui, de votre faute, entièrement! 
Que d'accusations pour nous remercier d'avoir nettoyé la racaille que vous étes! 
Gothor
Gothor
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/01/2020
Posté le 07/06/2020 à 22:35:43. Dernière édition le 07/06/2020 à 22:36:22 

* Le tartare suit ses compagnons jusqu'à Ulungen ou Esperanza, il ne sait plus bien. Il voit rouge en découvrant du bleu partout à sa destination.*

Bweuarh!

* Du bruit se fait entendre dans les coulisses, il regarde par là et s'étonne à voix haute.*

Une banane ? Trop peu de viande, pouah!
Nadia Thorpe
Nadia Thorpe
Déconnecté
Inscrit depuis le :
25/04/2020
Posté le 07/06/2020 à 22:36:43 

*La comédienne surgit sur les planches, et s'exclame :*

Personne n'attend la bananière justice !

*La banane masquée s'avance. Outre un improbable costume de banane (nous laisserons aux lecteurs de ce forum le soin de se l'imaginer) elle porte un masque vénitien, un grand chapeau, une cape, et une épée factice beaucoup trop grande qui pend à sa ceinture. Tout en parlant elle se déplace les genoux exagérément écartés, comme font les marins qui prétendent avoir le haut-de-chausses encombré, et s'arrange pour gêner un peu tout le monde avec son épée qui traine, ainsi qu'avec la partie avant de la banane, dirons nous. Elle dit son texte très fort, d'une voix féminine teintée d'un accent anglais conséquent.*

Chers Angloyz et Angloyz, il me semble que vous besognez hastivement messieurs de Montalvès et Convard dans un chambre d'aisance !

*La comédienne s'adresse en aparté au public* "Damn, que les Français sont audacieux en leur langage !" *puis elle reprend.*

Et ça, c'est une injustice grande envers leur grand labour.

D'une part, don Juan n'a pas commis de violence dans l'angloy avant-poste où il se trouvait pourtant. Il a trouvé son chemin dehors sans se prendre les pieds dans le tapis ni manquer de respect aux angloyz dames.

D'autre part, vous êtes des espèces de malhonnêtes. Ce que vous faites à la Frounce n'est rien d'autre qu'un procès intolérable, où il y a pas de tolérance. Juger les gens sur leur religion, c’est mal. Sur leur couleur de peau, sur leurs origines sociales ou sur leur nationalité, c’est mal.

*Elle reprend son souffle.*

Mais juger les gens sur leur âge, leur sexe ou leurs problèmes d'addiction, pas de souci ! Au lieu de mettre l'entière Frounce au pilori, mettons tout sur le dos d'un alcoolique, d'une jeune et d'un vieux (je ne dis pas ça pour monsieur de Montalvès).

Donc non, nous ne vous laisserons pas mettre en péril la paix, et nous chastierons nos coupables étourdis. Laissez-nous autres Frounçoys tout décider à votre place.

*Elle est alors près des mannequins représentants les anglais, tournant le dos aux autres personnages. Elle prend une posture nonchalante, qui se veut sûrement magnanime.*

Ne me remerciez pas. À présent, je pars à leur poursuite !

*Elle se tourne légèrement vers l'audience, qu'elle semble scruter quelques instants. Quelqu'un finit par tousser. Elle semble subitement remarquer les personnages qu'elle doit punir.*

Mais, coquines, vous êtes là ! Vous allez voir, je vais vous bananer !

*Après avoir passé un temps interminable à dégager son épée de sa ceinture, non sans bousculer les mannequins anglais au passage, elle se met à pourchasser d'un pas lourd les boucs émissaires afin de les bastonner des deux mains de façon très inefficace.*
Dulcina Fagney
Dulcina Fagney
Déconnecté
 
Inscrit depuis le :
13/02/2006
Posté le 07/06/2020 à 22:40:53 

*En observant la Banane justicière qui s'approche d'elle, elle se redresse fièrement, relevant sa tête* 
 
Mais parfaitement!! Justice doit être faite, je mérite la fessée!! Où est la jolie jeune femme qui... quoi? Une banane? 
 
*L'irlandaise soupire de soulagement avant de s'adresser sur un ton de confidence au public*

Heureusement que tout ceci n'est pas réel, tout le monde sait qu'une banane dans le fondement me laisserait des séquelles... mais les anglais sont trop idiots pour s'en apercevoir, héhé.
 
*Avant de s'offrir, pseudo vaillamment, en pâture à la Banane*
 
Aiie, ouille! Merci monsieur le Justicier, votre justice est tellement juste!
Assashin L'Arachcoeur
Assashin L
Déconnecté
Inscrit depuis le :
28/01/2008
Posté le 07/06/2020 à 22:42:48 


Ouïe dire d'une pièces de théâtre en plein Port Louis. 
A hâte d'entendre le récit si plein de vérité biaisé de cette comédie au relent de tragique.
Pour une fois que les anglais réussisse seul une attaque... Enfin seul. 
Dans la ville s'entend. 
Gothor
Gothor
Déconnecté
Inscrit depuis le :
21/01/2020
Posté le 07/06/2020 à 22:43:13 

Barbare content d'avoir de la baston avec une Banane. Banane trop fruitée. Bweuarh.
Sita LeRoy
Sita LeRoy
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/07/2006
Posté le 07/06/2020 à 22:44:12. Dernière édition le 07/06/2020 à 23:06:26 

Restant digne et droite devant la banane venant la corriger au nom du Marquis, la représentation de Calica ne peut que montrer sa désapprobation :

- " Il n'est pas né celui qui se permettra un tel geste à mon encontre !Vil justicier s'en prenant aux soldats du roy repentant ! Vil marquis laissant ce puéril Banane nous blâmer et nous juger de la sorte ! Honte à vous !"
James
James
Déconnecté
Inscrit depuis le :
15/01/2015
Posté le 07/06/2020 à 22:46:47 

Ainsi, la perfide Albion montre ses vraies couleurs !
 
Avec un sourire qui se voulait presque triomphant, il s'exclame les bras levés, les drapeaux derrière lui, représentant l'appartenance de l'avant poste français, étant désormais remplacés par des bannières  blanches et rouges. Louis le Grand était anglaise, comme première rétribution. Puis, l'instigateur original du traité, avec un visage déplorant, se tourne vers son homologue (en mannequin) :
 
- Après tous mes efforts, toutes mes tentatives pour maintenir une agréable paix, et un traité qui solidifiait les relations amicales de nos nations, c'est ainsi que vous me récompensez ! Alors que j'avais accepté, en âme et conscience, de punir justement les malfrats qui avaient mis en péril notre accord au sein de ma nation. Alors que j'avais pour l'occasion eu recours à un juge intransigeant, qui a accepté de faire la dure besogne de la justice. Et vous me récompensez avec un poignard dans le dos... aaaah, je me meurs !
 
Chute brusquement sur les planches de la scène, puis se relève, meurtri, implorant, au bord de l'hystérie
 
- Vous me forcez ainsi à prendre des mesures draconiennes. Oh si si, vous m'y forcez, j'insiste. Je vais devoir, pour ultime recours, m'engager dans un contrat avec les forbans de la Confrérie pour vous donner une leçon. Oh ne vous étonnez point, c'est votre faute après tout ! Il ne fallait pas se plaindre de la visite parfaitement hors-limite que nous avons pu faire dans votre tour, certainement pas ! Après tout, c'est mon traîté, c'est moi qui décide !
 
Il réajuste sa perruque. Quelle médiocre qualité de cheveu, pense-t-il, alors qu'il s'éclaircit la gorge.
 
- Après tout, nous n'allons pas vous donner une seconde chance après que vous soyez rentrés dans notre tour sans autorisation ! Qui ferait cela, après tout ?
Mrs Lisbeth
Mrs Lisbeth
Déconnecté
Inscrit depuis le :
08/05/2020
Posté le 07/06/2020 à 22:49:09. Dernière édition le 07/06/2020 à 22:50:13 

Au clair de la lune apparaît Pierrette toute excitée

"les pirates ? ils sont où ? Chez la voisine ? J’arrive !
Ouvre moi la porte pour l’amour de dieu !

Quoi ils sont avec nous ? Ah ? Merde alors ! Je fais quoi moi  ?! Mon amiiii je fais quoi ?!

C’est qu’on y voit qu’un peu, je peux me tromper et taper de l’anglais ! Ah c’est ce qu’il faut faire ? Et le traité ? Plus de traité ?

ce coup si, on cherche les emmerdes !

On cherche le feu ! On cherche la baston !

mais Pierrette elle vous dit qu’à ce jeu là, un jour, on l’aura dans le fion !
Voynich
Voynich
Déconnecté
Inscrit depuis le :
25/08/2017
Posté le 07/06/2020 à 22:51:47 

*Le spectre de Shadow s'amuse à faire claquer la mâchoire de son masque et à déambuler comme s'il flottait dans les airs avec un subtile jeu de jambe.
L'anglais ricane sous son déguisement et essaie d'en imposer en bombant le torse comme aurait pu le faire le fier général Shadow.

Il écoute ses homologues jouer jusqu'à l'intervention de Pierrette puis s'élance.
En prenant une grande inspiration, gonflant ses poumons au maximum, poing levé, il lâche de tout son cœur avec une voix puissante semblant venir de l'au-delà:*

Pilleeeeeeeeez leeeeeeeees !!!
-1- 2  

Le forum > Port Louis > PILLAGE : Votre ville a été pillée par les Anglais !


Si vous souhaitez répondre à ce sujet, merci de vous connecter.
Marquer tout le forum comme lu
© 2004 - 2020 pirates-caraibes.com - Tous droits réservés